Val de Seine Vert
Au cœur des Hauts-de-Seine, le Val de Seine

Rassemble les habitant(e)s des Hauts-de-Seine qui souhaitent s’informer, faire des propositions et entreprendre des actions collectives en matière de protection de l’environnement, d’amélioration de l’urbanisme et des déplacements.

Sèvres
Conférence sur Alphonse LOUBAT, inventeur du tramway (23/10/03)
Article mis en ligne le 2003
Imprimer cet article logo imprimer

Lundi 13 octobre 2003 à 20 h 30

Salle du 9 Grande rue 92310 Sèvres

Alphonse Loubat, né le 27 Prairial an VII (15 juin 1799) dans le Lot-et-Garonne, fait partie de ces hommes entreprenant du XIXe siècle qui investissent, cherchent à faire aboutir leurs projets ou leurs idées un peu par leurs opiniâtreté, leurs relations, leur argent et tout autre moyen. Il vit en France et aux Etats-Unis où il part assez jeune, sans doute pour la Nouvelle-Orléans. Il tient commerce à New York de 1827 à 1857, avec de nombreux aller-retour en France. Marié à Suzanne Gaillard, une américaine, il participe à la création du premier tramway à New-York.

De retour en France, il n’a qu’une obsession, faire de même. Il demande le brevet d’invention « pour un système de chemin de fer à ornière » qu’il obtient à Paris le 9 décembre 1952. En novembre 1853 à paris, une ligne d’essai de 2000 m du "chemin de fer américain" est inaugurée place Louis XV (place de la Concorde) à l’occasion de l’exposition universelle. Le ministre des Travaux publics assiste à l’essai du 21 novembre 1853, qui est salué par le journal L’Illustration. A. Loubat s’associe avec deux entrepreneurs de voitures à chevaux dont Les Boulonnaises. Le tramway américain relia ainsi de 1855-1856 à 1934 le Louvre au pont de Saint-Cloud et au pont de Sèvres, puis Versailles, rejoint par de très nombreuses autres lignes.

Mais Alphonse Loubat ne s’en arrête pas là. Il publie en juillet 1866, deux mois avant sa mort, un petit ouvrage de 43 pages sur la « Construction économique des chemins de fer d’intérêt local ». Pour appuyer son étude, il établit une voie ferrée de 1738 mètres à Courbevoie sur le trottoir de la route impériale de Paris à Saint-Germain, entre le pont de Neuilly, le rond de l’Empereur et le rond-point des Bergères. Le plan de cette expérimentation figure en ouverture de l’opuscule édité par A. Loubat. « Les expériences continuent les mardis, jeudis et samedis de 8 à 11 heures » est-il indiqué. Mais ce projet ne verra pas de réalisation, la société est fermée moins d’un mois après sa mort.

C’est cette intense activité qui vaudra sûrement à Alphonse Loubat, d’être dénommé "l’ingénieur Loubat" dans de très nombreux écrits destinés au grand public faisant référence à l’invention du tramway.

C’est dans la période du tramway qu’Alphonse Loubat devient Maire de Sèvres. Il est nommé par décret impérial Maire de Sèvres le 6 décembre 1854 et installé par le Conseil municipal le 30 décembre 1954, séance au cours de laquelle il « jure obéissance à la constitution et fidélité à l’Empereur ». Mais, A. Loubat ne restera Maire que pendant quatre années. En effet il quitte le Conseil municipal dès la fin de l’année 1958, son successeur étant nommé par décret le 30 décembre 1858.

Alphonse Loubat construit au milieu des années 1850 le château des Bruyères à Sèvres (actuelle résidence du parc Eiffel), qui sera racheté en 1867 par le banquier Gustave Girod, puis en 1890 par Gustave Eiffel, puis une partie par Camille Flammarion.

Alphonse Loubat, qui a fait un peu de politique dans son département d’origine (il est candidat à l’Assemblée en 1848), restera dans les environs de Sèvres puisqu’il habite dans Paris mais meurt à Ville d’Avray le 19 septembre 1866 à l’âge de 67 ans « en sa demeure momentanée » à Ville d’Avray, avant d’être enterré à Chaville puis d’être transféré par son fils dans un caveau familial Loubat au cimetière de Passy le 12 septembre 1885 suite au décès de sa femme.

Le New York Times du dimanche 14 octobre 1866 rend hommage à Alphonse Loubat : "Extrêmement intelligent, bien informé grâce à ses voyages, il parlait de manière très claire et efficace. Ses relations avec les personnes de la haute société étaient connues. Il était très respecté tant ici qu’à Paris pour ses qualités de tête et de cœur".

Forum
Répondre à cet article
> Conférence sur Alphonse LOUBAT, inventeur du tramway (23/10/03)
- le 26 juillet 2006

le tramway n’a pas été inventé par lui mais par Elbert Robinson !

> Conférence sur Alphonse LOUBAT, inventeur du tramway (23/10/03)
tony - le 2 janvier 2007

oui mais Alphonse LOUBAT a mis au point un brevet sur rail en forme de U permetant d’escamoter complètement le rail dans la chaussée et c’est grasse à lui que le tramway c’est developper en europe

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphon...
> Conférence sur Alphonse LOUBAT, inventeur du tramway (23/10/03)
Ségué - le 16 mai 2008

Bien sur que c’est un noir qui a crée le tramway …

Un monde sans noir ne serai pas aussi évolué qu’aujourd’hui
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.70.64